Bienvenue sur Faynot Industrie

Quel isolant choisir pour mon isolation extérieure ? Comment choisir ses chevilles pour l'ITE ? Qu’est-ce que le déphasage ou inertie thermique ?

Quel isolant choisir pour mon isolation extérieure ? Comment choisir ses chevilles pour l'ITE ?

Il existe 2 type d’ITE :

Les ITE avec bardage ventilé :

 

Les ITE avec isolant collé et enduit :

 

Pour les ITE avec bardage ventilé, il est préférable d’utiliser des isolants souples ou semi-rigides en rouleaux ou panneaux pour la simplicité de mise en œuvre.

Il est donc possible de mettre une multitude de natures d’isolant :

- Isolant minéral : laine de verre, laine de roche, …

- Isolant naturel : fibres de bois, chanvre, fibres de lin, laine de coton, laine de mouton, laine de chanvre, biosourcé 

Il faut prendre note, que chaque isolant dispose de caractéristiques spécifiques (conductivité thermique, déphasage…)

La large gamme d’équerre de fixation permet des épaisseurs d’isolation très importantes en un ou plusieurs matelas.

 

Ils sont fixés au mur à l’aide de chevilles- étoiles ou à l’aide de râteau (Fixisol et Dentisol).

ATTACHE FIXISOL

 VOIR CE PRODUIT

 Attache DENTISOL

 VOIR CE PRODUIT



Cheville-étoile

 VOIR LES CHEVILLES POUR ISOLANT NON RIGIDE

 VOIR LES CHEVILLES POUR ISOLANT RIGIDE

Choix de la longueur de la cheville :

 

 

Pour les ITE avec isolants collés et enduits (ETICS), ils sont très spécifiques. Il sont en panneaux rigides collés, fixés et enduits. Ils peuvent être en laine de roche, fibre de bois, polystyrène expansé, polyuréthane....

La fixation se fait par collage et chevillage :

 

Choix de la longueur de la cheville :

Qu’est-ce que le déphasage ou inertie thermique ?

Le déphasage thermique d’un isolant est sa capacité à ralentir la diffusion de la chaleur au travers de son épaisseur et ainsi absorber les fluctuations brutales de température. Il s’exprime en heure, concrètement en été, c’est donc le temps que va mettre la chaleur extérieure à pénétrer à l’intérieure (ou inversement).

L’intérêt d’un déphasage important est de lisser les fluctuations thermiques (jour / nuit) afin d’avoir une température intérieure constante.

Le déphasage thermique dépend notamment du type d’isolant et de son épaisseur.

 

L’inertie thermique est une notion plus globale, qui représente la résistance au changement de température. C’est la capacité à emmagasiner puis restituer la chaleur. Elle dépend de la conductivité thermique, l’épaisseur et le déphasage de l’isolant ainsi que tous les autres matériaux constituant la paroi du bâtiment.